Nourrice : histoire et définition à travers les âges

L’histoire et la définition de la nourrice

De nos jours, la nourrice est la fonction la plus utilisée pour garder et élever les enfants. La nourrice est une assistante maternelle, on l’appelle aussi nounou. Cette personne aide et occupe un enfant ou plusieurs jeunes enfants et que cette personnes ne sont pas leurs mères, c’est-à-dire une deuxième mère. Cette fonction est souvent faite par des personnes qui n’a pas de travail et des personnes sans acceptation des appuis de PMI, plus particulièrement les étudiants.La nourrice est une deuxième mère d’un enfant ou de plusieurs enfants qui les aides et les élèves avec du pleine d’amour comme l’amour d’une mère.

Définition de la nourrice

Par définition, la nourrice est une deuxième mère d’un enfant ou de plusieurs enfants. Parfois, les parents travaillent beaucoup et ils n’ont pas des temps d’occupés les enfants, c’est pour cela que les parent décident de prendre les nourrices pour occuper les enfants et de bien prendre soins de leurs enfants. En effet, la nourrice donne des soins aux enfants qui viennent de naître et aide les mères qui viennent d’accoucher.

Histoire de la nourrice

Historiquement, le mot nourrice vient du mot latin nutrix ou nutricis du Louis XIV, Dame Longuet de La Giraud Ière, en 1638  (Henri et Charles Beau brun). Depuis l’antiquité, une histoire des nourrices existe déjà, les mythes grecs et romains pratiquent déjà le travail de la nourrice. Ainsi, Thémis était déjà la nourrice auprès Apollon. Dès la chronologie de l’Antiquité, la formation de la nourrice est assistée par tous les personnes aux alentours. En effet, une sage-femme et une assistante ou une nourrice est présente autours d’une mère lors de la naissance d’un enfant ou d’une enfant, les premiers soins de l’enfant sont donnés par les nourrices. Ensuite, les nourrices sont gardées pour élever l’enfant, de donner les soins possibles et d’aider la mère de l’enfant.

La fonction de la nourrice

Dans le cas des enfants abandonnés, ils ont tout de suite gardé par les foyers des jeunes enfants, car là-bas les nourrices l’occupent et l’élèvent avec de pleine amour comme l’amour d’une mère et de reçoivoir de pleins soins par leur nourrice.Les enfants qui ont élevés par la même nourrice, sont des frères et des sœurs de sang. Actuellement, les nourrices ont des noms spéciaux dans les pays suivants : aux États-Unis, les nourrices sont les baby-sitters, au Québec  les nourrices sont les gardiennes d’enfants ou garde en milieu familial, en Belgique, les nourrices sont les accueillantes, et en France, les nourrices sont des assistantes maternelle.

Emploi du temps trop chargé : confier ses enfants à une babysitter de confiance
Comment recruter la babysitter idéale pour vos enfants ?